S'inscrire à la newsletter
Subvention aux activités non cultuelles d'une association

Subvention aux activités non cultuelles d'une association

Publié le : 21/06/2012 21 juin juin 06 2012

Dans une série d'arrêts du 4 mai 2012, le Conseil d'Etat pose des conditions de légalité d'une subvention accordée à une association qui, sans être une association cultuelle au sens des dispositions de la loi de 1905, a de telles activités.

Interdiction aux collectivités de subventionner les associations cultuelles C'est ainsi que la Haute Juridiction estime tout d'abord que l'association dont les membres, à l'occasion d'activités associatives sans lien avec le culte, se réunissent en marge pour prier pourrait être regardée comme ayant une activité cultuelle.

Par ailleurs, le Conseil d'Etat précise qu'il est interdit aux collectivités, tant de subventionner les associations cultuelles au sens de la loi de 1905, et d'apporter une aide quelconque à une manifestation qui participe à l'exercice d'un culte.

C'est ainsi qu'elles ne peuvent accorder une subvention à une association qui, sans constituer une association cultuelle a des activités cultuelles, en vue de la réalisation d'un projet, d'une manifestation ou d'une activité qui ne présente pas un caractère cultuel et n'est pas destiné au culte et à la condition, en premier lieu, que ce projet, cette manifestation ou cette activité présente un intérêt public local, et, en second lieu, que soit garanti, notamment par voie contractuelle, que la subvention est exclusivement affectée au financement de ce projet, de cette manifestation, ou de cette activité et n'est pas utilisé pour financer des activités cultuelles de l'association.

La Haute Assemblée précise en outre "qu'une association dont l'une des activités consiste en l'organisation de prières collectives de ses membres, ouvertes ou non au public, doit être regardée, même si elle n'est pas une "association cultuelle" au sens du titre IV de la loi du 9 décembre 2005, comme ayant, dans cette mesure, une activité cultuelle ; que tel n'est pas le cas, en revanche, d'une association dont les membres, à l'occasion d'activité associatives sans lien avec le culte décident de se réunir, entre eux, pour prier".

En l'espèce, les rencontres ne comportaient la célébration d'aucune cérémonie cultuelle, l'association s'étant bornée à prévoir un horaire libre afin que les participants puissent, s'ils le souhaitaient, participer à des prières.

Ainsi, "alors même que des personnalités religieuses figuraient parmi les participants et que certaines conférences portaient sur des thèmes en rapport avec les différentes religions représentées, la manifestation ne présentait pas un caractère cultuel".

C'est dans ces conditions, que le Conseil d'Etat a estimé que c'est sans erreur de droit, ni de qualification que la Cour a admis l'intérêt local (manifestation "positive" pour "l'image de marque" et le "rayonnement" de la ville, du département et de la région et "de nature à contribuer utilement à la vie économique de son territoire").

C'est ainsi que les subventions sont jugées légales, à l'exception de celles accordées par la Communauté urbaine, aucune disposition législative ne donnant compétence à cette collectivité pour subventionner une telle manifestation.


Conseil d'Etat, 4 mai 2012, Fédération de libre pensée et d'action sociale du Rhône : Requête n° 336462 ; Requête n° 336463 ; Requête n° 336464 ; Requête n° 336465.





Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © Robert Kneschke - Fotolia.com

Historique

<< < 1 2 3 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.