S'inscrire à la newsletter
Bail d'habitation : un locataire peut-il refuser de payer son loyer en cas de désordres affectant le bien loué ?

Bail d'habitation : un locataire peut-il refuser de payer son loyer en cas de désordres affectant le bien loué ?

Publié le : 27/11/2017 27 novembre nov. 11 2017

La Cour de cassation vient réaffirmer dans un arrêt du 5 octobre 2017 que  le locataire (ou preneur), ne peut opposer au propriétaire (ou bailleur)  l’exception d’inexécution, pour refuser le paiement du loyer, au motif qu’il existerait des désordres affectant les lieux loués empêchant une jouissance paisible.

(Cour de Cassation, 3ème Chambre Civile, 5 octobre 2017 – n° 16-19.614)

La question posée était de savoir dans quelles conditions le preneur peut suspendre le paiement du loyer de sa propre initiative.

L’article 1728 du Code Civil impose au preneur le respect de deux obligations : 
 
  • L’usage raisonnable de la chose louée, suivant la destination donnée par le bail ou suivant celle présumée d’après les circonstances en l’absence de convention ;
 
  • Le paiement du prix du bail aux termes convenus.

A l’obligation de paiement du loyer, la jurisprudence prévoit une dérogation appelée « exception d’inexécution », pouvant conduire le preneur à s’en abstenir, à l’unique condition que le bailleur ne satisfasse pas à l’une de ses obligations.

Cependant, cette exception est strictement encadrée et sa mise en œuvre est difficile

Par le passé, cette question a été controversée, certaines décisions se prévalant de l’exception d’inexécution et d’autres considérant que nul ne peut se faire justice à soi-même.

La Cour de Cassation a tranché la controverse :
Le preneur ne peut suspendre de sa propre autorité le paiement de son loyer sous prétexte que le bailleur ne remplit pas son obligation d’exécuter les travaux, car il n’y a pas de compensation possible entre une créance éventuelle et incertaine de travaux et une dette certaine de loyers.

Il en résulte qu’un simple défaut d‘entretien du bailleur ne peut justifier l’application de l’exception d’inexécution, le paiement du loyer étant la contrepartie de la mise à disposition d’un logement, nonobstant son état.

Par exemple,  le dysfonctionnement d’une chaudière et le retard du bailleur dans son remplacement n’autorise pas la suspension du paiement du loyer et, permet au bailleur de solliciter la résolution du bail (Cour d’Appel Lyon, 8ème Chambre, 22 février 2005, JD- 2005-270037)

Dans un tel cas, il appartient au preneur d’agir contre le bailleur pour faire déterminer les travaux nécessaires et se faire éventuellement autoriser à suspendre ou consigner leur loyer, mais en aucun cas se faire justice.

L’exception d’inexécution n’est admise que lorsque le preneur ne peut plus utiliser les lieux loués en raison de la gravité des manquements du bailleur à son obligation d’entretien.

L’arrêt de la Cour de Cassation du 5 octobre 2017 est donc l’affirmation d’un principe acquis, mais il est parfois bon de le rappeler.


Cet article n'engage que son auteur.


Crédit photo : © herreneck - Fotolia.com
 

Auteur

Emilie FLOCH
Avocat
GOSSELIN
RENNES (35)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.