S'inscrire à la newsletter

Les sanctions de l’action en contrefaçon

Publié le : 16/04/2009 16 avril Avril 2009
Les textes de la propriété intellectuelle assortissent la contrefaçon de deux séries de sanctions : il y a d’une part, les sanctions pénales et d’autre part, les sanctions civiles.

Les sanctions de la contrefaçon lorsqu’elle a été reconnue judiciairement par le TribunalAprès avoir analysé les conditions de l’action en contrefaçon à l’égard de la marque victime d’une contrefaçon, puis à l’égard de la marque auteur de la contrefaçon, nous analysons ici les sanctions de la contrefaçon lorsqu’elle a été reconnue judiciairement par le Tribunal.

Les textes de la propriété intellectuelle assortissent la contrefaçon de deux séries de sanctions : il y a d’une part, les sanctions pénales et d’autre part, les sanctions civiles.

Sur le plan pénal, la contrefaçon constitue un délit.

Le Tribunal Correctionnel, qui sera saisi de ce délit, pourra prononcer des peines allant de l’amende jusqu’à l’emprisonnement (avec sursis), en passant par une éventuelle interdiction d’élection et d’éligibilité devant les Tribunaux de Commerce, les Chambres de Commerce et d’Industrie, les Chambres de métiers ainsi que pour les Conseils de Prud’hommes.


Sur le plan des sanctions civiles :

Le propriétaire de la marque victime d’une contrefaçon, peut demander une indemnisation du préjudice né de la contrefaçon.

Il n’en demeure pas moins que si le principe est simple, il y a malgré tout des difficultés d’application quand à l’évaluation du dommage subi par la victime.

La contrefaçon d’une marque valable se traduit souvent chez le propriétaire de la marque valable par une perte d’exploitation.

Une expertise judiciaire peut être ordonnée par le tribunal afin de pouvoir analyser, sur le plan comptable, cette perte d’exploitation.

D’autre part, les tribunaux ont la possibilité de prononcer d’autres sanctions comme la confiscation des produits portant la reproduction de la marque valable ; une destruction peut être ordonnée ainsi qu’une publication de la décision du tribunal dans une revue professionnelle correspondant au domaine d’activité concerné par la marque.

D’autre part, le tribunal peut évidemment interdire au contrefacteur la poursuite des agissements constitutifs de contrefaçons et ce, sous astreinte financière.


L’ampleur des sanctions encourues lorsque la contrefaçon est donc retenue par le tribunal doit donc faire prendre conscience au futur déposant de marque de l’intérêt de prendre toutes précautions utiles dans le cadre du dépôt de leur marque.





Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

GAUCHER-PIOLA Alexis
Avocat Associé
Alexis GAUCHER-PIOLA
LIBOURNE (33)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < 1 2 3 4 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.