La distribution parcellaire en matière d’aménagement foncier agricole

Publié le : 06/01/2009 06 janvier janv. 01 2009

Une décision de Justice remarquée rendue par la 4ème Chambre de la Cour Administrative d’Appel de BORDEAUX nous donne l’occasion de faire le point sur la finalité de l’aménagement foncier agricole et forestier.

La finalité de l’aménagement foncier agricole et forestierL’aménagement foncier agricole et forestier est une opération qui se déroule le plus souvent dans le cadre communal.

Il peut néanmoins être également effectué dans un cadre intercommunal.

Il porte sur des terrains agricoles et forestiers mais aussi sur tous ceux nécessaires à l’aménagement rural du périmètre dans lequel il est mis en œuvre.

Selon le Code rural, l’aménagement foncier agricole et forestier, applicable aux propriétés rurales non bâties, se fait au moyen d’une nouvelle distribution des parcelles morcelées et dispersées.

Il a principalement pour but, par la constitution d’exploitation rurale d’un tel tenant ou à de parcelles bien groupées, d’améliorer l’exploitation agricole des biens qui y sont soumis.

Il doit également avoir pour objet l’aménagement rural du périmètre dans lequel il est mis en œuvre.

Le Code rural précise en outre que sauf accord des propriétaires et exploitants intéressés, le remembrement ne peut allonger la distance moyenne des terres au centre de l’exploitation principale.

Les terres à aménager qui font l’objet du projet de l’aménagement foncier agricole et forestier font l’objet d’un double classement à savoir, un classement en terme de catégorie (c’est-à-dire selon la destination naturelle du sol et des traditions de cultures qui y sont pratiquées) mais aussi en fonction de la valeur culturale de chaque parcelle (situation, altitude, exposition, nature des sols etc…).

L’aménagement foncier agricole et forestier (anciennement «remembrement rural») avant la Loi du 23 février 2005) touche donc au droit de propriété qui est un droit constitutionnel.

Par conséquent, les litiges sont fréquents.

Les litiges naissent souvent du fait que l’aménagement foncier agricole aggrave les conditions d’exploitation des propriétés remembrées.

Or, la finalité principale et nécessaire d’un aménagement foncier agricole et forestier, si elle n’est pas fondée sur le souhait de s’assurer la mise en valeur des espaces naturels, ruraux et de contribuer à l’aménagement du territoire communal ou intercommunal défini dans les plans locaux d’urbanisme, doit avoir au moins pour but d’améliorer les propriétés agricoles concernées.

En conséquence, peuvent être annulées les opérations d’aménagement dès lors qu’elles ont pour conséquence de créer une situation plus défavorable des conditions d’exploitation par rapport à la situation antérieure à l’aménagement.

En revanche, une opération d’aménagement foncier agricole reste légale même si certains propriétaires ne retirent aucune utilité par rapport à la situation antérieure.

Dès lors que ses conditions d’exploitations restent identiques à ce qu’elles étaient avant l’opération d’aménagement, le requérant n’est pas fondé à en demander l’annulation.

C’est dans ces conditions qu’est intervenue la décision rendue par la Cour Administrative le 19 juin 2008.

Dans cette affaire, la requérante a pu démontrer devant la Cour que l’accès à sa parcelle et son exploitation s’opéraient de manière correcte, avant le remembrement, par un chemin rural qui, sur cette partie de son emprise, a été supprimé par les commissions compétentes .

Or le chemin d’exploitation qui a été créé suite à ce remembrement pour se substituer à l'ancien, présentait un tracé sinueux et une forte déclivité rendant difficile, voire impossible son accès par des engins agricoles,ou de simples remorques, en particulier pour procéder au débardage du bois depuis la parcelle en cause.

La Cour Administrative d’Appel en a ainsi déduit que ce remembrement rural devait être analysé comme ayant eu pour conséquence une aggravation des conditions d’exploitation de la requérante et ce, en méconnaissance des dispositions du Code rural.

La Cour Administrative d’Appel a donc fait une stricte application du Code rural en permettant ainsi à un propriétaire de contester des opérations d’aménagement foncier qui avaient pour but de lui créer des conditions plus favorables d’exploitation.

Il est rappelé que tout intéressé et notamment les propriétaires concernés par l’aménagement foncier agricole, peuvent contester les différentes opérations réalisées.

Il peut intenter, un recours hiérarchique devant la Commission départementale d’aménagement foncier avant d'exercer un recours pour excès de pouvoir devant le Juge Administratif.





Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

Alexis GAUCHER-PIOLA
Avocat Associé
Alexis GAUCHER-PIOLA
LIBOURNE (33)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

  • La loi "Mobilisation pour le Logement et la Lutte contre l'Exclusion"
    Publié le : 03/07/2009 03 juillet juil. 07 2009
    Collectivités / Urbanisme / Ouvrages et travaux publics/Construction
    S’intercalant entre la loi du 17 février 2009 et celle du 12 mai 2009, cette loi dite « MOLLE » comporte une série de dispositions de nature et de portée dif...
  • La loi pour l'accélération des programmes de construction
    Publié le : 03/03/2009 03 mars mars 03 2009
    Collectivités / Urbanisme / Ouvrages et travaux publics/Construction
    La loi du 17 février 2009 relative à l’accélération des programmes de construction et d’investissements publics et privés constitue le volet législatif du Pl...
  • La distribution parcellaire en matière d’aménagement foncier agricole
    Publié le : 06/01/2009 06 janvier janv. 01 2009
    Collectivités / Urbanisme / Ouvrages et travaux publics/Construction
    Une décision de Justice remarquée rendue par la 4ème Chambre de la Cour Administrative d’Appel de BORDEAUX nous donne l’occasion de faire le point sur la fin...
  • Déclaration préalable de travaux et droit de retrait
    Publié le : 16/10/2008 16 octobre oct. 10 2008
    Collectivités / Urbanisme / Ouvrages et travaux publics/Construction
    Les contraintes et obligations en matière de permis de construire et d’autorisation de travaux ont bougé significativement.Le droit au retrait retiré aux mai...
  • La réforme de l'urbanisme commercial
    Publié le : 14/10/2008 14 octobre oct. 10 2008
    Collectivités / Urbanisme / Ouvrages et travaux publics/Construction
    La réforme de l'urbanisme commercial introduite par la loi de modernisation sociale présente un certain nombre de modifications majeures dont seule la pratiq...
  • Quand désigner l'aménageur d'une ZAC?
    Publié le : 03/10/2008 03 octobre oct. 10 2008
    Collectivités / Urbanisme / Ouvrages et travaux publics/Construction
    Une concession d’aménagement ne saurait être valablement conclue avant la décision portant création de la ZAC à réaliser.La concession d'aménagement en ZACLa...
  • Performance énergétique des bâtiments à rénover
    Publié le : 24/09/2008 24 septembre sept. 09 2008
    Collectivités / Urbanisme / Ouvrages et travaux publics/Construction
    On connaissait les règles concernant les constructions neuves (Arrêté du 21 septembre 2007 au J.O. du 28 décembre 2007) et les bâtiments existants (Arrêté du...
<< < ... 8 9 10 11 12 13 14 > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK