Le régime des cadeaux et bons d'achats offerts aux salariés

Publié le : 04/01/2010 04 janvier janv. 01 2010

En cette période de l’année, nombre d’employeurs profitent de l’occasion pour offrir à leurs salariés cadeaux ou bon d’achats. Mais l’URSSAF et la Cour de Cassation ne sont pas obligatoirement dans le même état d’esprit.

Régime d'exonération de prestations et conrtibutions sociales pour les cadeaux de NoëlEn effet, à moins qu'ils ne soient constitutifs d'un secours, la Cour de Cassation estime que les cadeaux et bons d'achat offerts aux salariés par l’employeur ou le Comité d'Entreprise doivent être soumis à cotisations, peu important qu’ils aient été attribués sur les fonds affectés aux activités sociales et culturelles du Comité.

La Cour de Cassation a eu l’occasion, à plusieurs reprises, de confirmer cette position.

L'administration est, pour sa part, un peu plus tolérante.

Selon l’URSSAF, les cadeaux et bons d’achats offerts aux salariés sont exonérés de cotisations de Sécurité Sociale dans la limite de 5 % du plafond mensuel de la Sécurité Sociale par salarié et par année civile (soit 143 € en 2009). Pour l’appréciation de ce seuil, il est fait masse de tous les bons d’achat et cadeaux accordés dans l’année.


Au-delà de cette limite, trois conditions cumulatives doivent être respectées :

- L’attribution doit correspondre à un évènement défini,
- Les montants doivent être conformes aux usages,
- L’utilisation doit être déterminée.


1) Les évènements concernés sont les mariages, naissances, départs à la retraite, fêtes des mères et des pères, Sainte Catherine et Saint Nicolas.

Sont aussi concernés les cadeaux ou bons d’achats offerts à Noël, pour les salariés et/ou leurs enfants (jusqu'à 16 ans révolus dans l'année civile contrôlée), ou à l’occasion de la rentrée scolaire pour les salariés ayant des enfants (jusqu'à 19 ans inclus dans l'année civile contrôlée).


2) La délimitation de la conformité aux usages étant délicate, un seuil commun équivalant à 5 % du plafond mensuel de la Sécurité Sociale a été fixé par événement et par année civile

Deux évènements particuliers nécessitent l’adaptation du seuil :
- La rentrée scolaire : 5 % par enfant,
- Noël : 5 % par enfant et 5 % par salarié.

Si ce seuil n'est pas dépassé, pour un même évènement, les bons d'achat et/ou les cadeaux sont présumés être utilisés conformément à leur objet et sont alors exonérés de cotisations sociales.


3) L'objet du bon d'achat doit être en relation avec l'événement.

- Le bon d'achat doit mentionner soit la nature du bien, soit un ou plusieurs rayons d'un grand magasin ou le nom d'un ou plusieurs magasins,

- Le bon d'achat ne peut être échangeable ni contre du carburant, ni contre des produits alimentaires (sauf des produits dits « de luxe » à caractère festif).

- Pour les événements concernant les enfants, le bon d'achat doit permettre l'achat de biens destinés aux enfants et en relation avec cet événement.


Ces trois conditions doivent être réunies simultanément pour pouvoir ouvrir droit à l'exonération des cotisations de Sécurité Sociale.


N.B. : L’ACOSS permet également l’exonération totale de cotisations sur l’avantage que constitue l’attribution de « chèques-livre », les « chèques-disques » et les « chèques-culture ».





Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

PICHON Anne

Historique

  • Les chèques vacances
    Publié le : 17/06/2010 17 juin juin 06 2010
    Entreprises / Ressources humaines / Salaires et avantages
    Les chèques vacances
    Les chèques vacances permettent aux salariés de payer leurs dépenses de vacances. C'est un titre nominatif, qui sera valable sur l'ensemble du territoire nat...
  • Véhicule de fonction et suspension du contrat de travail
    Publié le : 31/05/2010 31 mai mai 05 2010
    Entreprises / Ressources humaines / Salaires et avantages
    Véhicule de fonction et suspension du contrat de travail
    Le véhicule de l’entreprise peut, dans certains cas, être utilisé non seulement pour les déplacements professionnels, mais également à titre personnel. Dès l...
  • Octroi de prime et discrimination
    Publié le : 03/03/2010 03 mars mars 03 2010
    Entreprises / Ressources humaines / Salaires et avantages
    L’octroi de primes dont le montant serait décidé discrétionnairement par l’employeur peut aujourd’hui être remis en cause devant la juridiction prud’homale,...
  • Le régime des cadeaux et bons d'achats offerts aux salariés
    Publié le : 04/01/2010 04 janvier janv. 01 2010
    Entreprises / Ressources humaines / Salaires et avantages
    En cette période de l’année, nombre d’employeurs profitent de l’occasion pour offrir à leurs salariés cadeaux ou bon d’achats. Mais l’URSSAF et la Cour de Ca...
  • Charge de la preuve en matière de discrimination syndicale
    Publié le : 24/11/2009 24 novembre nov. 11 2009
    Entreprises / Ressources humaines / Salaires et avantages
    Un salarié ne saurait subir de mesures affectant sa carrière et ses opportunités de promotion professionnelle en raison de ses activités syndicales.Discrimin...
  • 4 décrets pour lutter contre le chômage des jeunes: aides à l'embauche de stagiaires, d'apprentis...
    Publié le : 18/06/2009 18 juin juin 06 2009
    Entreprises / Ressources humaines / Salaires et avantages
    Quatre décrets d'application pour lutter contre le chômage des jeunes sont parus au Journal officiel. Ils prévoient notamment des primes pour les entreprises...
  • Le lundi de Pentecôte: la réglementation
    Publié le : 19/05/2009 19 mai mai 05 2009
    Entreprises / Ressources humaines / Salaires et avantages
    Le Lundi de Pentecôte approchant, la question de la journée de solidarité se pose à nouveau. Créée par la loi du 30 juin 2004, cette journée prend la forme,...
<< < ... 11 12 13 14 15 16 17 ... > >>
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK