S'inscrire à la newsletter

marché public

Un marché public est un contrat conclu à titre onéreux entre des pouvoirs adjudicateurs (collectivités publiques : État, CT, EPCI, EPL, etc.) et des personnes publiques ou privées et qui répond aux besoins de ces pouvoirs adjudicateurs en matière de fournitures, services et travaux.

Le code des marchés publics a pour objet de définir les règles de mise en concurrence pour ce qui concerne l'achat de fournitures, de prestations de services ou de travaux par les personnes publiques (ministères, services déconcentrés de l'Etat, Etablissements publics, collectivités territoriales...).

Le rôle de l’avocat spécialisé en droit des marchés publics, se retrouve à la fois dans la rédaction d’actes, et pour résoudre des contentieux liés aux marchés publics.

Par exemple, l’avocat en droit des marchés publics, peut intervenir pour rédiger des avis d’appel public à la concurrence, rédiger le règlement de la consultation, rédiger des cahiers des charges pour tous les types de contrats…

Il intervient également lorsque par exemple les règles de mise en concurrence n’ont pas été respectées.
 
  • Trouver un avocat spécialisé en contrats et marchés publics
  • Trouver un avocat spécialisé en droit des collectivités locales
  • Trouver un avocat spécialisé dans les ventes aux enchères
  • Trouver un avocat spécialisé en ouvrages et travaux publics

Vous retrouverez dans notre rubrique Marchés Publics les thèmes suivants :
Procédure de passation
Contestation et contentieux
Exécution

Cette rubrique traite donc entre autre de tout ce qui touche au processus de passation d’un marché public, aux voies de recours en matière de marchés publics, aux titres exécutoires dans les marchés publics…
 

Notification du décompte général et responsabilité contractuelle

Publié le : 05/02/2019 05 février Fév. 2019
Collectivités / Marchés publics / Contestation et contentieux
Par un arrêt en date du 19 novembre 2018 (n°408203), le Conseil d’Etat a rappelé que la notification du décompte général fait obstacle à l’engagement de la responsabilité contractuelle du titulaire et a précisé qu’une telle règle trouve également à s’appliquer lorsque le préjudice invoqué résul...

Actualité du droit des marchés publics et de la commande publique

Publié le : 04/11/2019 04 novembre Nov. 2019
Collectivités / Marchés publics / Exécution
L’année qui vient de s’écouler et celle qui s’annonce confirment la vitalité du droit des marchés publics. Que ce soit à travers l’obligation de dématérialisation, la nécessité de se conformer aux obligations imposées par le RGPD ou l’adoption du nouveau code de la commande publique, le droit...

Le comportement d’un candidat lors de précédentes procédures peut justifier son exclusion (CE 24 Juin 2019, Sté EGBTI)

Publié le : 28/08/2019 28 août Août 2019
Collectivités / Marchés publics / Procédure de passation
L’acheteur public peut, pour exclure un candidat, tenir compte des tentatives d’influence sur le processus décisionnel commises par celui-ci à l’occasion de procédures antérieures.   1. Les interdictions facultatives de soumissionner : L’ordonnance n°2015-899 du 23 juillet 2015 relative...
L'acheteur public doit exiger les justificatifs permettant de vérifier l'exactitude des caractéristiques techniques de l'offre des candidats

L'acheteur public doit exiger les justificatifs permettant de vérifier l'exactitude des caractéristiques techniques de l'offre des candidats

Publié le : 08/03/2016 08 mars Mars 2016
Le candidat à un marché public doit-il produire des justificatifs permettant de vérifier l'exactitude des informations techniques qu'il donne à l'appui de son offre ?Dans une décision rendue le 9 novembre 2015, société Autocars de l'Ile de Beauté, n° 392785, le Conseil d'Etat apporte une réponse de principe à cette interrogation :

Il appartient à l'acheteur public d'exiger les justificatifs des informations techniques données par les candidats à peine d'annulation de la procédure pour violation des obligations de publicité et de mise en concurrence.



A L'ORIGINE DE CETTE DECISION :

Dans cette affaire, le département de la Corse-du-Sud avait lancé une procédure d'appel d'offres ouvert en vue de la passation d'un marché, divisé en cent trente-deux lots, ayant pour objet l'exploitation d'un service de transport scolaire.

Un des candidats évincés de l'attribution de deux de ces lots avait sollicité et obtenu devant le Tribunal administratif de Bastia l'annulation des procédures en formant un référé pré-contractuel.

Nous ne nous attarderons pas sur les motifs retenus pour l'annulation de la procédure relative au premier lot, n°127, qui se rapportent à la qualification d'"offre inacceptable" et qui n'apportent en la matière rien de nouveau.

En revanche, les motifs retenus pour l'annulation de la procédure relative au second lot litigieux, n° 132, apportent une précision déterminante et attendue en matière de commande publique que ce soit pour l'acheteur public ou pour les candidats.

Dans cette affaire, pour l'attribution de ce second lot, n° 132, le Département de la Corse du Sud avait invité les candidats à préciser, dans leur mémoire technique, si les véhicules utilisés pour l'exécution du marché seraient stationnés ou non dans un lieu couvert.

Juridiquement, cette caractéristique constituait donc un sous-critère du critère de la valeur technique de l'offre.

Or, aucun justificatif permettant de contrôler l'exactitude matérielle de la réponse apportée par le candidat n'était sollicité par le Département, que ce soit dans le règlement de consultation ou par tout autre document de la consultation, et à l'évidence aucun justificatif n'avait été fourni par le candidat retenu.

Autrement dit, les candidats pouvaient librement déclarer remplir ce sous-critère sans qu'aucune garantie ne soit apportée quant à l'exactitude matérielle de cette déclaration.

Stigmatisant une violation des obligations de publicité et de mise en concurrence qui s'imposent à l'acheteur public, le Tribunal administratif de Bastia avait par conséquent annulé cette procédure, décision contestée devant le Conseil d'Etat par l'attributaire des deux lots litigieux.



L'ACHETEUR PUBLIC DOIT EXIGER LA PRODUCTION DES JUSTIFICATIFS :

Dans un considérant de principe, le Conseil d'Etat confirme le juge des référés et fixe sa jurisprudence :

"Considérant que lorsque, pour fixer un critère d'attribution du marché, le pouvoir adjudicateur prévoit que la valeur des offres sera examinée au regard d'une caractéristique technique déterminée, il lui incombe d'exiger la production de justificatifs lui permettant de vérifier l'exactitude des informations données par les candidats"

En d'autres termes, l'acheteur public ne peut pas se contenter de simples déclarations des candidats.

S'il fixe des sous-critères techniques, il doit exiger des candidats l'ensemble des justificatifs lui permettant de vérifier matériellement si les offres correspondent effectivement aux critères d'attributions.

A défaut, la procédure est entachée d'irrégularité et encours une annulation pure et simple.

UNE APPLICATION EVIDENTE ET INDISPENSABLE DU PRINCIPE D'EGALITE DE TRAITEMENT :

Cette jurisprudence vient sanctionner une pratique souvent rencontrée ces dernières années et consistant, pour les acheteurs publics, à attribuer le marché aux candidats ayant le meilleur "mémoire technique" alors même qu'aucune garantie n'est apportée par le candidat quant à l'exactitude matérielle des informations qu'il fournit dans son offre.

Cette décision constitue ainsi une application évidente, indispensable et malgré tout attendue du principe d'égalité de traitement des candidats.

Rappelons que ce principe d'égalité de traitement est un des grands principes communautaires pour lequel la Cour de Justice de l'Union Européenne jugeait déjà en 2003 :

"Le principe d'égalité de traitement implique une obligation de transparence afin de permettre de vérifier son respect, laquelle consiste notamment à garantir le contrôle de l'impartialité des procédures d'adjudication […]

Or, l'évaluation des différentes offres dans l'objectivité et la transparence présuppose que le pouvoir adjudicateur, se fondant sur des informations et justificatifs fournis par les soumissionnaires, soit en mesure de vérifier effectivement si les offres de ces derniers correspondent aux critères d'attribution. […]

Il y a dès lors lieu de constater qu'un critère d'attribution qui n'est pas assorti d'exigences permettant un contrôle effectif de l'exactitude des informations fournies par les soumissionnaires est contraire aux principes du droit communautaire en matière de marché public."

(CJCE, 4 déc. 2003, EVNAG et Wien Storm Gmbh contre Republik österreich, aff. C-448/01)



CE QU'IL FAUT EN RETENIR

L'acheteur public qui prévoit dans sa consultation que la valeur des offres sera examinée au regard d'une caractéristique technique déterminée doit obligatoirement exiger la production des justificatifs lui permettant de vérifier l'exactitude des informations qui seront données par les candidats.

A défaut, si rien n'est prévu dans le règlement de consultation ou dans tout autre document de la consultation, la procédure sera considérée comme méconnaissant le principe d'égalité de traitement des candidats et son annulation pourra être recherchée par la voie d'un référé pré-contractuel, notamment.



Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © Texelart - Fotolia.com

Auteur

ROUSSE Christian

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.