S'inscrire à la newsletter

Assurance vie, acceptation du bénéficiaire

Publié le : 27/05/2008 27 mai mai 2008
Une Loi du 17 DECEMBRE 2007 vient régler une difficulté qui s’était développée dans la pratique des opérations d’assurance vie dites « mixtes ».Rachat anticipéCes assurances combinent, dans le cadre d’une même police d’assurance, un capital revenant, au souscripteur, s’il reste vivant à la date prévue du terme ou à un ou des bénéficiaires désignés, en cas de décès du souscripteur avant le même terme.

L’on sait que les contrats d’assurance vie offrent, généralement, au souscripteur une faculté de rachat anticipé avant terme.

Mais, le Code des Assurances dispose, aussi, que l’acceptation de l’assurance par son bénéficiaire désigné en cas de décès du souscripteur rend sa désignation irrévocable.

Ces deux dispositions recèlent une certaine contradiction, telle que l’on s’interrogeait sur le point de savoir si, après une acceptation du bénéficiaire, la faculté de rachat restait ou non ouverte au souscripteur vivant.

En d’autres termes, l’acceptation du bénéficiaire faisait-elle dorénavant, obstacle à la faculté de rachat.

Le risque, pour le souscripteur, était d’autant plus important que l’acceptation du bénéficiaire pouvait être opérée à son insu.

I- La Loi vient de régler cette question, dans le respect de la volonté des parties.

Elle décide que du vivant du souscripteur, l’acceptation du bénéfice de l’assurance ne résultera que d’un document obligatoirement contresigné par lui même.

Dès lors, une acceptation souscrite à son insu n’est plus possible.

Et, à partir de là, de deux choses l’une :

Ou l’acceptation n’a pas été contresignée et la faculté de rachat reste ouverte,
Ou, au contraire, le souscripteur a consenti à l’acceptation et la faculté unilatérale de rachat ne lui est plus ouverte.

II- Cependant, cette réglementation nouvelle n’a évidemment pas vocation à s’appliquer aux contrats d’assurances en cours, déjà acceptés à sa date.

Leur régime vient d’être défini par un Arrêt, rendu le 22 FEVRIER 2008, par les Chambres Mixtes de la Cour de Cassation.

Il décide que, lorsque le contrat d’assurance vie prévoit une faculté de rachat, le bénéficiaire désigné, même s’il a accepté sa désignation, « n’est pas fondé à s’opposer à la demande de rachat tant que le souscripteur n’a pas expressément renoncé à cette faculté. »

La Loi commentée ajoute des dispositions qui, après décès du souscripteur font obligation à l’assureur de rechercher le ou les bénéficiaires, et encadre les conditions et délais de paiement du capital assuré.

Liens- Assurance-vie
- Loi du 17 décembre 2007
- Code des assurances
- Souscripteur
- Cour de cassation



Xavier FORTUNET



Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

SCP FORTUNET & Associés
Cabinet
AVIGNON (84)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 146 147 148 149 150 151 152 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.